Suzanne_1024x1024

Démystifier l’intervention psychosociale

Elle se réfère souvent à cette idée d’être une des pièces du puzzle qui fait une différence dans la vie de quelqu’un pour l’aider à s’en sortir. Suzanne est intervenante psychosociale à La Mosaïque depuis 12 ans et son rôle est primordial pour les personnes démunies faisant appel à l’organisme.

Primordial, pourquoi?
Parce que l’intervenant psychosocial offre le soutien nécessaire pour répondre aux besoins essentiels d’une personne en détresse. Parce qu’il reçoit sans jugement les souffrances de l’autre, ses angoisses, son découragement, sa culpabilité. Parce qu’il l’amène à trouver ses propres solutions, voilà sur quoi repose son rôle. Par sa neutralité, sa compréhension et son empathie, l’intervenant redonne confiance.

Un service professionnel
Bon nombre d’organismes communautaires font de l’intervention psychosociale auprès de leur clientèle, mais tous n’offrent pas les services d’un professionnel. L’intervenant psychosocial est outillé pour reconnaître les problématiques des bénéficiaires et réagir en conséquence, il connaît le milieu communautaire et par sa présence continue, il assure un suivi adéquat.

À La Mosaïque, les personnes aidées en dépannages alimentaires, vestimentaires ou en mobilier sont rencontrées, écoutées, informées sur les ressources à leur disposition, leur budget est évalué. Toujours dans le respect de leur dignité, l’approche est globale et le suivi psychosocial se fait souvent à long terme. Et c’est là que l’intervenante exerce toutes ses compétences : non seulement son rôle est reconnu dans le milieu mais il est crucial dans la qualité des services d’aide offerts. Oui, une pièce du puzzle qui fait la différence!

Jacinthe Lachance
La Mosaïque
Chronique Style de vie | Courrier du Sud du 10 mai 2017

Photo
Suzanne Morin, intervenante psychosociale à La Mosaïque

Consulter les archives