Que faites-vous pour les autres?

Que faites-vous pour les autres?

Pour paraphraser Martin Luther King jr., la question la plus persistante et urgente dans la vie était : « Que faites-vous pour les autres  ? » La fin de l’année fiscale étant une période propice aux dons, plusieurs donateurs se questionnent : à qui donner pour que ça aide vraiment ?

Contribuer et aider localement
Il est intéressant de constater que de plus en plus de personnes et d’entreprises choisissent de faire bénéficier un organisme de leur communauté. Ces personnes et entreprises témoignent d’un sentiment de grande fierté, celle d’agir concrètement pour aider des personnes qui en ont réellement besoin.

Et l’impact de cet appui financier a une portée déterminante sur le mieux-être de notre collectivité. Car la pauvreté, la maladie, la solitude, tout autant que le manque de soutien et d’amour sont là, à la porte d’à côté.  Il suffit de prendre le temps de regarder pour constater cette dure réalité.

Personne n’est à l’abri
Non, personne n’est à l’abri d’une situation difficile. Cela peut arriver du jour au lendemain : une perte d’emploi, des problèmes de couple, une situation de violence conjugale, des problèmes de santé, une perte d’autonomie… On a alors besoin d’aide.

Les organismes communautaires rejoignent par leurs services les personnes qui vivent des moments éprouvants. Ils assurent ainsi un filet social indispensable.

Chaque don compte
Soyez rassuré : il n’y a pas de petits dons, il y a de grands besoins. Même si votre don vous semble minime, c’est un geste de grande valeur.  Il sera apprécié et fera une différence.  Il peut changer une vie.

Danielle Lavigne
Directrice générale de La Mosaïque
Courrier du Sud | 26 octobre 2016

Consulter les archives